Promenade du souvenir

Bienvenu(e) au circuit du plateau de Hoesdorf lié aux événements dramatiques qui eurent lieu ici-même en 1944 - 45. Ce qui aujourd'hui est paysage paisible et charmant, fut alors arène de combat acharnés et temoin de souffrances atroces. Le village de Wallendorf, (flanc droit), situé de part et d'autre de la frontière germano-luxembourgeoise au confluent de la Sûre et de l'Our, fit la une renomée triste, quand, peu après que les premières troupes américaines avaient atteint les frontières du IIIe Reich. Le 1er septembre 1944, de gros contingents du CCR (Combat Command R) de la 5e Division Armée, supportés par des sous-unités du 112e Régiment d'Infanterie (28th U.S. Infantery Division), percèrent la "Ligne Siegfried" et à partir du 14 septembre 1944 firent une poussée vers Bitburg (Allemagne) en capturant bon nombre de villages. Cette action de grande résistance ennemie autour du 20 septembre dut être abandonnée faute de protection latérale et de support logistique.

Au début du mois d'octobre 1944, des unités de la 8e Division d'Infanterie occupèrent les positions antérieures de la 5e Division Armée et établirent des postes d'observations et d'écoutes sur le plateau de Hoesdorf en face des fortifications camouflées du "Westwall" allemand ("Ligne Siegfried") situées de l'autre côté de l'Our. Vers la fin du mois de novembre 1944 (autour du Thanksgiving Day) des éléments du 109e Régiment d'Infanterie (28e U.S. Infantery Division), après avoir subi des pertes considérables dans la bataille d'Huertgen près d'Aix-La-Chapelle (Aachen, Allemagne) prirent la relève des unités de la 8e Division d'Infanterie dans ce même secteur et déployèrent des activités étendues de reconnaissance et de patrouillage. A partir de là, la faible ligne de défense de toute la 28e Division d'Infanterie s'étendit à partir de l'endroit où confluent la Sûre et l'Our (à Wallendorf) jusqu'au secteur de Ouren/Berg Reuland, à environ 35 km au nord. Le 109e Régiment d'Infanterie prit la responsabilité du plateau Hoesdorf-Bettendorf-Longsdorf avec Wallendorf et Vianden/Stolzembourg comme limites de secteur.

Quand à l'aube du 16 décembre 1944 de forts éléments de combat allemand du 352. Volksgrenadier et la 5e Division parachutiste allemands traversèrent l'Our après un terrifiant barrage d'artillerie de 30 minutes pour attaquer la ligne de défense américaine, le secteur devint lieu de combats mortels (souvent des corps à corps) à lourdes pertes des deux côtés. Profitant des pentes abruptes de la Vallée de l'Our, les Américains - en sous-nombre - purent freiner l'avancement allemand jusqu'au 18/19 décembre 1944, quand, après des journées de combats épuisantes, ils furent envoyés à de nouvelles positions de défense au sud-ouest de Diekirch et d'Ettelbruck. Bien que l'avancement ennemi sur le flanc sud du "Bulge" fût arrêté autour de Noël, les unités allemandes gardaient le contrôle du plateau de Hoesdorf-Bettendorf-Longsdorf jusqu'à la fin janvier 1945, quand des unités de la Troisième Armée du général Patton (notamment les 4e et 5e Divisions d'Infanterie) les repoussèrent jusqu'à la ligne du "Westwall" (positions du 16 décembre 1944). Au début du mois de février 1945 des unités de la 80e Division d'Infanterie traversèrent l'Our au niveau de plateau de Hoesdorf et percèrent la "Ligne Siegfried". Ainsi commença "l'Invasion de l'Allemagne".

macommune.lu
© Administration Communale de Bettendorf